Reporter sans frontières : le jazz, symbole de liberté

par

Par Manon Bricard – Pour son 53ème album, Reporter sans Frontières a choisi de mettre l’accent non pas sur un photographe, mais sur une thématique : le jazz, et la liberté.

Ce numéro débute par un dossier consacré à la question de la liberté dans le monde, avant de proposer un portfolio de 100 photos de l’agence Magnum, capturant l’univers des jazzmen.

Ces photographies en noir et blanc retracent l’histoire du jazz et de ses musiciens emblématiques. Louis Armstrong, Duke Ellington ou encore Ray Charles sont montrés sur scène mais aussi dans l’intimité de leurs chambres d’hôtels. Le portfolio est découpé en chapitres pour montrer autant de facettes du jazz. Il présente les musiciens dans la pénombre des clubs, sur la route ou en pleine performance physique et musicale. Des clichés montrent notamment Billie Holiday, cachée dans l’ombre, en pleine performance vocale, ou encore Miles Davis qui souffle dans son saxophone et dégouline de sueur.

Les photographies sont signées par huit grand noms de l’agence, dont Dennis Stock, Guy Le Querrey, ou encore Wayne Miller. Ce portfolio a également le mérite de publier l’une des rares clichés de jazzman prise par Robert Capa.

100 photos de jazz pour la liberté de la presse, Broché, Reporters sans Frontières Editions, 9,90 euros

Lire aussi nos actualités littéraires :

Denny Imbroisi : de la Calabre à Paris pour une cuisine italienne réinventée

Art Record Covers : les plus belles pochettes de l’histoire de la musique

Magistrature : 18 femmes dans le box

Vin : un siècle d’affiches publicitaires

Enregistrer

Enregistrer

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à