Vin : un siècle d’affiches publicitaires

par

Par Marc Emile Baronheid – Ce cahier de la BNF relate également l’apparition et le développement de l’étiquette de vin, imprimé éphémère qui se veut garant de la provenance et de la qualité du vin.

Autre chaînon entre le producteur et l’amateur, l’affiche publicitaire a valu de jolies contributions artistiques et suscité la convoitise des collectionneurs. Le volume qui lui est dédié couvre essentiellement la période allant de la fin du XIXe siècle aux années 1980. Le style des affiches va l’amble avec l’évolution du goût. Jules Cheret incarne la Belle Epoque, Alfons Mucha personnifie l’Art Nouveau, Leonetto Cappiello initie la rupture avec le réalisme et comprend qu’une affiche ne doit pas se fondre dans le décor mais, au contraire, s’en détacher nettement, voire s’y opposer. L’Art Déco voit émerger un style innovant, qui fait corps avec la vitesse, le progrès technique, l’envie de vivre. Plus tard viendront la distance, l’humour voire le gag visuel. Savignac, Vuillemot, Morvan en seront les hérauts. Ce bel élan sera brisé en 1991 par la loi Evin.
Un bel objet, dont la lecture pourrait gagner à être entrecoupée de chères rasades.

« Les affiches des vins », Emmanuel Lopez, Matthieu Benoit, éditions Citadelles & Mazenod, 192 pages, 49 euros

Lire aussi dans notre sélection de Beaux Livres :

Paris : la plus belle ville du monde, un voeu pieux ?

Combi Love : un art de vivre par Volkswagen

Alain Ernoult : la photographie aérienne, un art à part entière

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à