Cyclisme : un livre qui fouille les tiroirs de la petite reine

par

Par Marc Emile Baronheid – Ce livre abondamment illustré se veut différent des approches conventionnelles. Il fouille les tiroirs de la petite reine, avec l’ambition et le plaisir teinté d’ironie d’en être le poil à gratter.

Chemin faisant, il balance quelques vérités, coulées dans l’acier trempé : « Je veux bien aller courir au Qatar et à Oman, on y va, mais je ne veux pas que ce soit au détriment de l’Etoile de Bessèges ou du Grand prix Cholet-Pays de Loire. Si la FDJ est dans ce sport, c’est aussi parce qu’on va à Cholet-Pays de Loire. On ne vend pas de tickets de loto au Qatar » (Marc Madiot) ou dictées par l’amertume : « La majorité du peloton d’aujourd’hui ne sait pas qui je suis » (Bernard Hinault). Un hommage bienvenu est rendu aux lanternes rouges de la Grande boucle, respectables porteurs d’eau qui « ont su prendre le temps de regarder la France, ses pâturages, ses rivières et ses départementales ». Du folklore aux règlements de comptes, tout y passe. Ça commence par une initiation à « l’art de pisser en course », photos à l’appui, pour se clôturer par les jérémiades et rodomontades d’un jaloux de Richard Virenque. On notera au passage l’avis tranché de Cyrille Guimard sur les oreillettes et ses réticences à propos du casque cycliste. Le plus romantique : une kyrielle de portraits de seigneurs du bitume ou de forçats de la route. Recommandable!

« Pédale ! La grande aventure du vélo », collectif, So Lonely éditions, 25 euros

Lire aussi dans les actualités culturelles du sport :

Sport : de la bonne pratique du triathlon

La ville : une immense salle de sport

Sport : au bout de soi-même avec trois livres

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à