Avignon OFF 2016 : Les Brunes entrent en scène

par

Par Romain Rougé – Agnès Charmak et Anaïs Gardenato sont directrices de publication au théâtre des Brunes d’Avignon. Petite structure au capital de 500 euros, les jeunes femmes veulent compter sur la scène d’Avigon OFF. Déterminées et accueillante, Agnès et Anaïs nous parlent de leur salle en pleine ébullition pendant le festival.

Comment articulez-vous votre programmation autour du festival OFF d’Avignon ? Comment choisissez-vous les compagnies ? Avez-vous privilégié des spectacles à thématiques particulières ?

Pour commencer, il est important de partager notre passion pour le théâtre et la scène avec les artistes qui se produiront au théâtre des Brunes. Nous espérons avoir un lieu culturel, convivial et chaleureux. Notre programmation est constituée de réels coups de cœurs que nous avons vu et eus, tant par les qualités artistiques (de jeu, d’écriture et de mise en scène) qu’humaines. Nous avons également organisé une journée d’auditions, car il n’était pas concevable d’accueillir des compagnies sans ce feeling artistique et humain. Mais nous prenons également le risque de programmer des créations. Cette année, notre programmation est très variée. Elle est constituée de spectacles musicaux, d’un texte classique, d’un spectacle militant, d’un one-man et d’un spectacle clownesque !

Qu’est-ce qui vous distingue des autres théâtres qui participent au festival OFF ? Pouvez-vous nous en dire quelques mots ?

Ce qui nous distinguerait des autres théâtres serait peut être la place que nous accordons à l’accueil. En effet, nous avons un grand foyer qui permet d’avoir un espace d’échange entre le public, les professionnels et les artistes. Nous avons installé un espace cosy et climatisé avec un bar à cakes, un canapé… Nous espérons que les spectateurs y verront un véritable lieu de vie. Nous tâchons également d’installer une réelle complicité avec les artistes.

Quelles stratégies mettez-vous en place pour attirer le public dans votre théâtre ?

Nous communiquons beaucoup via les réseaux sociaux. Cependant, la meilleure communication se trouve dans l’efficacité des parades et personnes qui distribuent les flyers ! A côté de ça, nous sollicitons également la presse par nos propres moyens. Principalement l’envoi de mails et de newsletters.

Comment financez-vous votre théâtre ? Recevez-vous des subventions ? En somme, quel est votre modèle économique ?

Nous finançons notre théâtre par nos propres moyens car nous n’avons pas de subventions… Notre modèle économique est « espérance et croyance », et nos prières à Saint-Jean Vilar ! (rires)

Comment assurez-vous les aspects financiers, logistiques et humains durant ces trois semaines de festival OFF ?

Trois attitudes nous permettent de gérer tout cela à la fois : la confiance, l’organisation et l’optimisme ! Et peut-être aussi un brin de folie !

Théâtre des Brunes
32 rue Thiers – 84000 Avignon
Réservations : 04 13 66 01 95
www.theatredesbrunes.fr

A lire aussi dans Théâtre – Actualités culturelles :

Avignon OFF 2016 : PSK Productions oxygène l’art vivant

Avignon OFF 2016 : Zoom sur La Fédération et sa pièce Tirésias

Avignon OFF 2016 : Le théâtre Golovine entre dans la danse

Avignon OFF 2016 : Merci Public, un artiste dans la ville

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à