fbpx

L’odeur des garçons affamés : BD western crépusculaire

par

Par Boris Henry – Loo Hui Phang et Frederik Peeters signent un western tout à fait étonnant dans lequel situations et personnages s’avèrent plus complexes qu’il n’y paraît au premier abord. Réjouissant !

Dans le cadre d’une mission assez énigmatique, un photographe se retrouve dans le grand ouest américain pour y prendre des clichés. Avec lui, le responsable de l’expédition – qui voit dans les Indiens de simples éléments appartenant au décor – et un adolescent chargé de l’intendance. Mais quel est donc le véritable but de cette mission ? Et chacun est-il bien celui qu’il prétend être ?

L’odeur des garçons affamés se présente presque comme un western traditionnel avec ses grands espaces, ceux qui y vivent (des Indiens aux chevaux sauvages) et des personnages tenant de l’archétype venus là dans le cadre d’un travail. Cependant, dès le début, cet album évoque davantage les westerns ambigus des années 1950 ou ceux crépusculaires des années 1960 et 1970 que ceux classiques. Ainsi, nous devinons vite la complexité des personnages et l’importance de leur face cachée. C’est suggéré notamment par des scènes étranges, parfois très courtes, contenant des aspects romantiques ou paranormaux et teintant singulièrement le récit, le conduisant ailleurs. Cette étrangeté est accentuée par les partis pris de la couleur. Quant au dessin de Frederik Peeters, il se fait toujours plus réaliste ; c’est parfois déstabilisant pour qui suit cet artiste depuis longtemps, mais son trait continue d’être impressionnant et de véhiculer une certaine poésie.

De ces différents partis pris découle une œuvre qui paraît d’abord commune, avant de révéler progressivement toute son originalité, sa sensibilité et son humour décalé. Loo Hui Phang et Frederik Peeters ne jouent donc pas la carte de la facilité, défrichant brillamment des territoires finalement assez peu explorés par la bande dessinée.

L’odeur des garçons affamés
Éditions Casterman
Scénario de Loo Hui Phang, dessins et couleurs de Frederik Peeters
112 pages en couleurs
18,95 euros

A lire aussi dans Bande dessinée :

Les mystères de la Quatrième République : tome 4 très policier

Monsieur Choc : ce qui se passe derrière le heaume

Bruno Loth : la Guerre d’Espagne sous le crayon

Cruelle: Une BD atypique et autobiographique

Laissez votre commentaire

Il vous reste

2 articles à lire

M'abonner à