fbpx

Les Diables Rouges : la volonté de précéder la victoire

par

Par Pascal Baronheid – L’introduction veut m’en persuader : dans la famille Rouge (celle des Diables belges), je n’ai que l’embarras du choix en matière d’interviews cultes, « En toute franchise. Sans tabou ».

Pas étonnant, lorsque, comme Thibaut Courtois, alias Tarentule (chaque joueur est affublé d’un surnom), on a été soumis à la question par un journaliste flamand appelé Kristof Terreur. Mais ce n’est pas tout. Prenez le cas de Laurent Depoitre, dit l’ingénieur. Malgré « un physique de déménageur breton » et, accessoirement, une compagne élue plus jolie femme de footballeur du championnat belge, il est demeuré à quai. Tout le contraire de Vincent Buzzer Company. A la presse, il parle peu football. « Souvent c’est beaucoup plus profond. Riche. Engagé. Et rassembleur, ou en tout cas, destiné à rassembler ». Beaucoup de photos, d’anecdotes. La volonté de précéder la victoire, à défaut de pouvoir courir à son secours. Ce qui est vendu n’est plus à vendre.

« Les Diables Rouges, le livre officiel », Pierre Danvoye/Photonews, Renaissance du Livre. 24,50 €

Lire aussi dans les actualités culturelles :

Equipe de France : 3 questions cruciales à se poser

Christian Perdrier : « Certains clubs sont bien gérés et d’autres moins… »

Eddy Merckx : un imposant album à propos de tout et de rien

Rugby : la passé glorieux et pittoresque du rugby français

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à