Les Editions du Caïman : une maison d’édition dans la tourmente

par

Par Sophie Sendra – Suite à la mise en redressement judiciaire des Editions de Borée le 2 octobre dernier, les conséquences directes se font sentir chez les éditeurs, notamment chez les Editions Caïman qui se retrouvent en grande difficulté financière. Le directeur éditorial des Editions du Caïman Jean-Louis Nougaro nous éclaire sur la situation délicate dans laquelle se retrouve sa maison d’édition suite aux ennuis judiciaires de son diffuseur-distributeur, sur les différents soutiens qu’il reçoit et la solidarité qui se met en place pour sauver les Editions du Caïman.

Pour ceux et celles qui ne connaitraient pas encore Les Editions du Caïman, pouvez-vous nous présenter cette Maison et ses auteurs ?
J’ai créé les Editions du Caïman début 2010 et depuis, nous avons publié une vingtaine de titres : des polars et thrillers principalement, mais également quelques albums et des romans jeunesse. Notre vocation est de découvrir de nouveaux talents, des auteurs qui ont peu, voire pas encore publié. La petite notoriété que nous sommes en train d’acquérir commence à attirer quelques auteurs plus chevronnés et notre catalogue se diversifie…

Votre Maison traverse des difficultés, en cause de la mise en redressement judiciaire des Editions de Borée, votre diffuseur-distributeur. Quelle est, très concrètement, la situation aujourd’hui pour les Editions du Caïman ? Quelles sont les solutions à votre disposition pour surmonter ces difficultés ?
En effet, les Editions De Borée, notre diffuseur-distributeur, c’est-à-dire la société qui présente nos titres en librairie, les place, gère les ventes et les retours, vient d’être placées en redressement judiciaire. Dans l’immédiat, cela signifie que les quatre derniers mois de revenus sont gelés, et qu’on n’en verra probablement pas la couleur. D’où un énorme souci de trésorerie : La gestion des Editions du Caïman est saine, mais juste équilibrée : par principe, les bénéfices dégagés permettent de publier de nouveaux titres et d’assurer leur promotion. Ce qui fait que ces quatre mois « blancs » sont catastrophiques. À moyen terme, nous ne savons absolument pas comment nos livres seront distribués. Nous sommes toujours sous contrat avec notre distributeur, qui continue de fonctionner… mais le produit des ventes à venir nous sera-t-il versé un jour ? Personne à ce jour n’est capable de nous le confirmer…
Nous avons donc lancé des appels pour nous aider de deux manières : d’une part commander nos titres en direct, via notre boutique en ligne sur notre site www.editionsducaiman.fr , et d’autre part, un collectif d’auteurs (à ce sujet, aucun n’a désiré récupérer ses droits ) organise une cagnotte solidaire. Une soixantaine de personnes ont déjà participé et posté une foule d’encouragements qui nous réchauffent le cœur. ( Vous pouvez retrouver cette opération sur ce lien : https://www.leetchi.com/c/solidarite-pour-editions-du-caiman )
Nous avons également créé un événement sur Facebook, où sont reportées toutes les initiatives en cours. L’imagination des gens qui nous soutiennent est sans limite ! ( Lien Facebook : www.facebook.com/events/1678368132440890 )

Parmi ceux et celles qui aiment vos auteurs, vos ouvrages et votre maison d’édition, quels sont vos partenaires ?
Nous avons une liste de libraires dits « libraires partenaires », qui s’intéressent particulièrement à nos publications et qui n’hésitent pas à les mettre en avant. Ils sont tous référencés sur notre site. En ce moment, plusieurs d’entre eux « mouillent la chemise » pour participer au sauvetage de la maison, en organisant des signatures ainsi que des vitrines solidaires. La plupart rognent sur leurs marges, voire refusent toute marge, c’est exceptionnel. Parmi ces dernières, je citerai Les Maisons de la Presse de Noirétable et du Lavandou, la FNAC de Lyon, Gibert Marseille, Bleu comme une Orange à La Talaudière, Lune et l’autre à St Etienne, Un petit noir à Lyon

Les Editions du Caïman publient des auteurs qui remportent aussi des Prix, qui sont-ils ? Pouvez-vous nous parler de vos succès littéraires ?
Effectivement, plusieurs de nos titres ont été remarqués, voire distingués. Dans la catégorie jeunesse, « L’ami interdit » de Vincent Dumas a remporté le Prix « Coup de pouce 2012 », décerné par un jury d’écoliers et de collégiens de l’académie de Versailles. Dans la catégorie Polar, un titre a particulièrement attiré l’attention. Il s’agit de « L’île des hommes déchus » de Guillaume Audru : Il fait partie des 15 meilleurs polars francophones de 2014 selon le jury du prestigieux Festival de Cognac. Il a obtenu le Prix des « Balais découvertes », organisé par une association de fans de polars, « Le concierge masqué », en partenariat avec le comité polar de la Ville de Paris. Et puis, plus récemment, trois titres multiplient les sélections pour divers Prix Polar : « Beau temps pour les couleuvres », de Patrick Caujolle, un ancien du SRPJ de Toulouse, « Les Belges reconnaissants » de Martine Nougué, « Enfin (tous) réunis », d’Annabelle Léna.

Enfin, malgré cette situation économique difficile, parlons un peu littérature : quels sont les ouvrages que vous pourriez recommander à nos lecteurs ?
Nous venons de publier trois titres exceptionnels et qui montrent l’orientation nouvelle de la maison, alliant désormais belles découvertes et plumes confirmées : « Tunnel » est un premier roman, signé Eric Courtial, qui décrit une prise d’otage hallucinante sous le Tunnel de la Croix-Rousse à Lyon. Philippe Setbon, auteur ayant déjà publié dans de prestigieuses maisons et surtout connu comme homme de cinéma et télé (« Les enquêtes d’Eloïse Rome », c’est lui, « Fabio Montale », l’adaptation de l’œuvre de Jean-Claude Izzo, c’est lui également, etc.) Avec « Cécile et le monsieur d’à côté », il signe le premier volet d’un triptyque sur le thème de la vengeance. Gilles Caillot, connu pour ses thrillers très durs, maintes fois récompensés par des Prix chez son éditeur précédent (Editions Le Toucan) vient également de signer chez nous « La couleur des âmes mortes », un roman fortement dérangeant. Et en décembre, nous publions… enfin, si tout va bien, le second roman de Guillaume Audru, « Les ombres innocentes », qui va régaler ses nombreux fans !

Les Editions du Caïman
www.editionsducaiman.fr

Pour aider les Editions du Caïman : https://www.leetchi.com/c/solidarite-pour-editions-du-caiman

Lire aussi :

Esperanza Spalding, Wynton Marsalis, Grégory Porter : 3 moments inoubliables en live

L’autre Galilée: le comédien Cesare Capitani joue les scientifiques avec «foi»

My skinny sister : un autre regard sur l’anorexie

En mai, fais ce qu’il te plaît : un film tissé d’amertume et d’émotion pastorale

Mon Roi : Autopsie d’une passion dévastatrice, le nouveau film de Maïwenn

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à