Le marché du livre : l’été des produits frais et comestibles

par

Par Marc Emile Baronheid – BSCNEWS.FR / L’été venu, le marché du livre propose des produits frais, légers, comestibles, sans additifs intellectuels ni colorants idéologiques, dont on peut à l’envi interrompre la lecture au profit d’un cocktail ou d’une baignade.

Mais il en est aussi d’une autre trempe, appelés à ravir plus qu’à distraire, qui agrémenteront durablement toute bibliothèque ambitieuse.

« Il incarne aujourd’hui un art de vivre avec gourmandise, débarrassé de tout sens de la culpabilité, dans une Europe polyglotte et francophile ». Ainsi Michel Delon évoque-t-il Giacomo Casanova , en préambule à l’album conçu et réalisé spécialement pour la Quinzaine de la Pléiade 2015. Le texte nuance sensiblement ce propos, au bénéfice de celui qui semblait promis au destin d’aventurier et à la fortune de séducteur, après avoir pourtant reçu la tonsure et semblé embrasser la carrière ecclésiastique. Delon sait tout de Casanova ; il incarne pour le Vénitien la référence inévitable dont Lacouture fut gratifié pour de Gaulle. Il est son élixir de longue vie dans le cœur de tout honnête homme. Portrait d’une époque et de tous ses foisonnements, cet ouvrage est diablement séduisant.

« Album Casanova », Michel Delon, Gallimard, la Pléiade, 174 illustrations, index. Offert gracieusement à tout acheteur de trois volumes de la collection.

Lire aussi :

Mark Twain : l’écrivain qui ne jurait que par la vente par souscription

Desproges : un grand cru hors-classe

Marguerite Duras : « Ce qui donne un sens à ma vie, si on peut parler de sens, c’est l’écriture »

Madame de Lafayette : la bagatelle et le sérieux

Romain Gary : éblouissant soliste de l’humour libre

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à