Mortis Mercator : une douce comédie pour parler de la mort

par

Par Soisic Belin – bscnews.fr/ Un magasin dans un nulle part aussi proche que lointain, des personnages haut-en-couleurs et qui se distinguent de par leur envie commune : mourir.

Dans ce monde, la mort est partie intégrante de la vie, on choisit la technique, le jour et l’heure mais attention, le suicide lui, est néfaste et puni par les cieux et les mortels. On y croise par exemple une femme souhaitant mettre fin aux jours de son fils et ce dernier prétextant que la technique précédemment utilisée a été si mauvaise que sa famille est obligée de s’y reprendre à deux fois, avec les «au-revoir» que cela comporte. Que d’inventivité et de créativité sont donc nécessaires! Mourir ,oui, mais pas n’importe comment: Gontrand, Lucien et André ont donc l’imagination débordante. Ces marchands de morts travaillent en famille et se veulent respectables et respectés : de la délicatesse, du service et de la qualité, trois raisons qui font que la maison «Mortis Mercator» fonctionne et ne désemplit pas.

Loufoquerie et humour absurde saupoudrent cette exquise comédie qui se savoure pleinement, parce que même irréaliste elle pose impunément certaines questions sur nos modes de pensée et notre futur. Aura-t-on droit de choisir la mort de nos proches, d’en décider et/ou de la précipiter ? quels seront les rouages du système ? les erreurs, les règles, les sanctions? Tout reste à imaginer et cette comédie nous en donne un avant goût assez tragiquo-comique …car à toutes règles leur quota d’embrouilles et d’impasses qui rende la situation des plus cocasses…

Mortis Mercator
Une pièce écrite par Axel Lattuada
Avec Pascal Ollivier, Julien Joerger, Isabelle Do Nascimento, Richard Medkour, Benjamin Carboni, Adeline Adelski, Jérôme Steinberg, Denis Lefrançois et Nicolas Benne.
A La Folie Théâtre
du 12 décembre au 2 février 2014 / du jeudi au samedi à 21h30 et les dimanches à 18h

A découvrir aussi:

L’expérience amoureuse chez Feydeau décortiquée par des scientifiques: une étrange démarche

Le mythe de Dom Juan revisité par un tandem aussi cocasse que séducteur

La trilogie Münchausen : place aux joutes oratoires du Grand Siècle!

Escort-moi ou quand deux êtres refont leur monde

Kheiron : le prince du stand up

Frederick Sigrist : une autopsie politico-sociale pour dépeindre l’actualité

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à