Mauvais genre : la Grande Guerre, la robe au fusil

par

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ Que ne ferait-on par amour? Paul Grappe et Louise Landy se marient à la veille de la Grande Guerre.

Paul part la fleur au fusil mais très vite découvre l’horreur des tranchées. La tentation est alors grande de déserter et de revenir au creux des bras de sa dulcinée. Oui mais…menacé d’être exécuté si on le découvre, Paul va imaginer une solution pour ne pas être obligé de rester cloîtré nuit et jour: le travestissement. Paul Grappe devient ainsi Suzanne Landgard. Pendant dix ans, le déserteur endosse robe et perruque , travaille un temps à l’usine comme façonneuse de bretelles de soutiens-gorge et finit par fréquenter les Bois de Boulogne où bisexualité, échangisme et proxénétisme deviennent son quotidien. Et par amour, Louise suit….
Mauvais Genre narre l’histoire vraie et poignante d’un couple qui voulait survivre à la guerre ; c’est le récit d’un changement d’identité troublant qui n’aura pas que des conséquences légères et heureuses.La patte graphique , toute de noir et blanc vêtue et surpiquée ça et là de touches rouges, est délicieuse. Le scénario est vif et bien mené. Chloé Cruchaudet nous offre un portrait sensible et sensuel du Paris du début du vingtième siècle et une réflexion troublante sur l’identité. Le destin hors norme d’un couple entre traumatismes de guerre et confusions des genres à découvrir absolument!

Mauvais genre
Chloé Cruchaudet
Editions Delcourt
Collection Mirages
Prix : 18,95 €

A lire aussi:

« Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne, je partirai »

Une rentrée sans tabou avec Jul

Aniss : Au pays du Levant et des tapis volants

Bandes dessinées : Des suites qui ont du bon

Les mystères de la République : Qui s’y frotte s’y pique

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à