Caroline Vigneaux quitte sa robe

par

Par Soisic Belin – bscnews.fr / What did you expect? Un spectacle tendancieux? Un effeuillage gracieux? Et bien non ! Caroline jette à vau-l’eau non pas ses vêtements, mais plutôt son passé qu’elle nous donne à voir. En effet cette petite blonde pétillante et dynamique a laissé tomber le barreau et les Palais pour venir «faire rire» sur les planches. Quitter un costume pour en prendre un autre: le sien car c’est d’elle dont il est question dans ce «one woman show» détonnant.

Point de nombrilisme, juste un peu d’auto-dérision qui, de la part d’une française (vosgienne qui plus est), est une farce en soi. Tous y passent : les hommes et ce côté plus animal que gentleman, les avocates hypra hype qu’elle tourne au ridicule, la religion qui lui régula une belle partie de sa jeunesse, ses parents et leurs valeurs, la trentaine et le célibat… Ce n’est pas tant dans les thèmes abordés que le spectacle est ingénieux mais, dans son jeu, cette blondinette à la frimousse rafraichissante est à suivre à la trace : ingéniosité dans le texte, regard malicieux, elle fait preuve d’un dynamisme sans relâche et partage avec son public qui ne peut pas rester passif face à cette représentation qui nous parle beaucoup plus qu’on aurait pu le croire. Un show à voir et à partager…et qui n’est pas réservée aux filles!

Caroline Vigneaux quitte la robe
à la Comédie de Paris
du mardi au samedi à 20h

Au Festival d’Avignon Off 2014 – Capitole – 22h

A lire aussi:

Métronome : Quand le métro s’enchante

Miss Parker a le vin triste

Ivo Livi chanté par Hélène Arden

Mummenschanz : les musiciens du silence, une expérience inédite à découvrir en famille

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à