NOOR : deux O pour rallier l’Orient à l’Occident

par

Par Soisic Belin – bscnews.fr / Deux O pour rallier l’Orient à l’Occident, une double voyelle qui en dit long sur la volonté de cette nouvelle revue en kiosque depuis le 4 mai.A l’initiative de Malek Chebel, NOOR se veut ouverte sur notre monde, un monde fait de sociétés cosmopolites. La peur et l’ignorance mènent souvent au rejet et aux troubles, il faut pouvoir connaître pour mieux se réaliser et mieux vivre ensemble en considérant que l’Autre a sa culture à nous offrir.

Cette « feel good revue » est un bel objet en soi, un format Pad élégant, un papier épais qui saura lui faire traverser le temps, une typographie élégante et des photographies inédites. Le contenu éditorial est intelligent et avant-gardiste; au menu: des entretiens, des portraits, des reportages et des cartes blanches (Fellag, Atiq Rahimi, Nadia El-Fani, Ismaël Kadaré …) Humour, art, société, culture, philosophie, NOOR attise la curiosité ! Point de politique, car, en somme, tout est politique mais nulle discorde, on s’évade dans une lecture pacifiste et touchante. « NOOR milite pour une nouvelle coexistence, un nouvel esprit, un mouvement de pleine tolérance, un esprit neuf ».* C’est en cela que le 18ème siècle n’a pas le privilège d’une philosophie lumineuse. Alors à quand le prochain numéro ? Et bien il faudra patienter jusqu’en décembre prochain.

*citation de Malek Chebel

NOOR
(En vente en kiosque au tarif de 8,50 euros / téléchargeable sur le site (www.noorrevue.fr) au tarif de 5 euros)

A lire aussi:

Alessandro Barrico et Rebecca Dautremer : histoire d’une rencontre

Angoulême 2013 : Au bonheur des planches

Livre : de courtes nouvelles du front littéraire

Livre : les petites phrases des écrivains à retenir

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à