fbpx

Le primitivisme dans la photographie

par

Par Marc Emile Baronheid – bscnews.fr / A quelles sources d’ inspiration les photographes ont-ils puisé en considérant les arts extra-européens ? Parler de primitivisme en photographie fait-il sens ?

Même si l’influence est manifeste des arts dits primitifs , sur la peinture et les sculptures du XXe siècle, leur impact sur le travail en chambre noire est moins indiscutable. Le présent album s’attache à prouver le contraire. Quantité de noms apparaissent, de Man Ray à Raoul Ubac, de Mieczyslaw Berman à Frédéric Vidal, de Brassaï à Orlan, en passant par Karl Blossfeldt, Pascal Houdart, Xavier Lucchesi … Pas facile, toutefois, d’appâter les amateurs. Aussi faut-il rendre hommage à Maud Prangey, attachée de presse qui a su trouver le juste milieu – au sein de sa corporation c’est rare et d’autant plus appréciable – dans la manière de solliciter l’intérêt pour un ensemble dense, compact mais abondamment illustré et qui mérite sans conteste le détour.

« Le primitivisme dans la photographie », Valentine Plisnier, éditions Trocadéro, 75 euros

A lire aussi:

Les 555 jours de Verlaine au Musée des Lettres et Manuscrits

Manet portraitiste à la Royal Academy of Arts

De main en main : le génie des sculpteurs de la Provence

Félix Ziem, alchimiste de la lumière

Eloge du marbre à la chapelle de l’Hôtel Biron

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à