Beauté : le conte qui venge les vilaines !

par

Par Julie Cadilhac –bscnews.fr/ Morue n’est pas une jolie jeune fille, ce n’est rien de le dire, et son odeur est peu ragoûtante. Un jour , cependant, une fée lui accorde la beauté.

Un présent extraordinaire qui va vite se révéler un cadeau empoisonné car, si son incroyable beauté fait de Morue une princesse adulée de la gent masculine, elle déclenche des pulsions de jalousie meurtrières fort préoccupantes auprès des femmes et des amoureux délaissés; Morue devient de surcroît un trophée qui excite les chasseurs les plus rustres. Un anti-conte de fée d’une grande drôlerie qui utilise les clichés du genre pour mieux les malmener. Morue est capricieuse, légère, peu finaude et tous ses agissements ne sont pas sans conséquences sanglantes…le lecteur est le seul à avoir l’exquise chance de voir le vrai visage de la princesse; toutefois cette imposture cocasse joue même des tours aux lecteurs puisque les personnages ne sont pas si simplistes que dans les contes et déroutent souvent les hypothèses de lecture. Côté graphisme, le découpage assez serré et le style assez naïf,assortis d’un trait fin et de couleurs constituées d’aplats et teintes pures, vont vous séduire également! A découvrir absolument!

Titre de la série: Beauté
Tome 1: Désirs exaucés
Tome 2: La reine indécise
Edtions: Dupuis
Dessin: Kerascoët
Scénario: Hubert

A lire aussi:

Cézembre : Une fiction au coeur de la tourmente de la seconde guerre mondiale

Zigeuner : quand l’Histoire met KO

Une bd à la croisée des légendes antiques et des croyances mystiques

L’Orphan Train Riders : un épisode méconnu de l’histoire des Etats-Unis

La belle, la brute et l’océan au coeur de l’Océan Indien

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à