fbpx

Carte blanche à Dimoné pour une Carte Noire grisante

par

Par Julie Cadilhac –bscnews.fr/ Crédit-photo: Marc Ginot/ Bienvenu dans l’univers singulier et entraînant de Dimoné. Son nouveau show, intitulé Carte Noire à Dimoné, met en exergue ses différentes influences musicales : les sons chaleureux et rythmés de l’Afrique, l’esprit sautillant et enlevé du synthé et la complicité folk & blues de la guitare.

Cette Carte Noire a d’abord été conçue cependant comme un hommage à la musique afro-américaine:  » Depuis que j’écoute et que je fais de la musique, l’Afrique est omniprésente, spectrale et omniprésente de ce qui m’anime. » « Petit blanc, diaboliquement soumis » aux répercussions que cette musique outre-méditerranée a eu sur nos mélodies et nos rythmes, c’est avec générosité et inspiration que l’auteur-compositeur-interprète, résidant actuellement à Montpellier, se livre à une revisitation de ses morceaux. Son concert est scintillant d’optimisme, malgré le cynisme intrinsèque à sa nature, et si Dimoné chante « Je me bute, je percute, aux ordres je m’exécute; je me mine, je m’incline; aux ordres, je courbe l’échine », il invite avec sa troupe de joyeux drilles à sourire, à s’ouvrir aux cultures et en butiner les saveurs délicieuses. Ceint des lumières savantes de Christophe Mazet, Dimoné et son inséparable compagnon Jean-Christophe Sirven sont en excellente compagnie et imaginent une révérence vivante et enjouée au continent aux mille déserts, aux couleurs chatoyantes et à la bonne humeur communicative!

Carte Noire à Dimoné

Le 24 janvier 2013 au Théâtre Jean Vilar ( Montpellier)

Ecouter Dimoné ICI

A lire aussi:

The Beatles : le livre qu’il faut avoir

Le Tout Puissant Orchestre Polyrythmo

Au paradis avec Thomas Fersen

Une poignée de talentueux musiciens de l’île de Wight

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à