Languedoc Roussillon : escapade culturelle et œnologique dans l’Aude

par

Par Blandine Dumazel – bscnews.fr/ Ce pays-là, entre les Pyrénées et la Méditerranée, offre une étonnante diversité de paysages vignerons et richesses patrimoniales. Belle découverte grâce à l’événement des Coups de cœur de femmes journalistes.

Sur la route de Saint Hilaire…

Au sortir de la cité médiévale de Carcassonne, au cœur du Pays Cathare, j’opte pour la départementale 104 pour rejoindre Saint Hilaire. Prendre son temps ! S’arrêter dans les petits villages (de 500 à 1000 habitants au plus), permet la rencontre des gens du cru, ils acceptent plutôt de bavarder si l’on va vers eux et là, ils racontent à n’en plus finir… Couffoulens, Leuc, Verzeille, pour traverser Pomas, il me faudra faire le détour par la D43. Tous ces lieux jalonnent les routes toutes en virages qui grimpent doucement entre vallons et coteaux. A l’arrivée à Saint Hilaire, village posé sur une hauteur située à mi-chemin entre Carcassonne et Limoux, on vous rappelle aussitôt qu’ici, il y a la sépulture des Comtes de Carcassonne et que, de plus, ce charmant village est le berceau de la Blanquette de Limoux. Tout est dit.

L’Abbaye de Saint Hilaire, un joyau du patrimoine audois

La visite de l’Abbaye de Saint Hilaire s’impose. Elle a traversé 10 siècles d’histoire.
Quelques notes pour la mémoire… L’abbaye bénédictine, installée dans la vallée du Lauquet, cours d’eau qui borde le village de Saint Hilaire au nord, émerge des vignobles. Initialement dédiée à Saint Sernin, premier évêque de Toulouse, l’abbaye sera renommée Abbaye de Saint Hilaire, évêque de Carcassonne au 6e siècle, dont elle détiendrait la dépouille. Le village se construit et se développe autour de l’abbaye dont les abbés sont les seigneurs de St Hilaire. Et, le saviez-vous, c’est dans les caves de l’Abbaye de Saint-Hilaire, en 1531, qu’un moine constate que le vin qu’il a mis en bouteille et soigneusement bouché de liège « prend mousse », forme des bulles comme s’il commençait une nouvelle fermentation… Le premier vin à bulles, la Blanquette de Limoux* vient de naître. Dès le 18e siècle, nos voisins d’Outre Manche succombaient au charme du « sparkling ».
Jusqu’au début du 13e siècle, l’abbaye bénéficie de la protection des Comtes de Carcassonne, mais durant la croisade contre les Cathares, les moines accusés d’hérésie perdront leur autonomie et une grande partie de leurs biens. Au 18e siècle, Saint Hilaire connaît quelques troubles liés à cause de l’esprit révolutionnaire du moment et à l’installation d’un prêtre constitutionnel ; la troupe sera même envoyée devant l’abbaye en 1792 afin de maintenir l’ordre public. Et puis, durant le 19e siècle, l’essor de la viticulture permet l’installation de nouveaux résidents attestant de la prospérité grandissante du village.

L’Aude, terre de vignes

Cultivée dans la région depuis plus de 2000 ans, la vigne fût, depuis le 17e siècle, la principale ressource. Aujourd’hui, même si les difficultés existent, le travail des vigneronnes et des vignerons demeure une composante économique essentielle du paysage audois.
Au pied des Pyrénées, à proximité de la ligne de partage des eaux, là où les vignes grimpent à flanc de coteaux jusqu’à 450m en alternance avec les forêts de hêtres et de chênes, on parcourt les paysages verdoyants qui abritent les grandes appellations limouxines. Limoux, en occitan « Limós », située à l’extrémité occidentale de la région Languedoc, bénéficie d’un climat méditerranéen et océanique qui offre à souhaits soleil et pluie tout au long de l’année. C’est donc tout naturellement que Limoux revendique la qualité exceptionnelle de ses vins. C’est donc tout naturellement qu’ensemble, Coop de France Languedoc-Roussillon, fusion des fédérations viticole et agricole régionales, et les Conseils Général et Régional se sont mis en harmonie pour orchestrer l’édition des « Coups de cœur de femmes journalistes. »

Inspirations, émotions, séductions, passions de femmes…

A Limoux, en des lieux architecturaux remarquables, contemporain à la cave Anne de Joyeuse d’abord et ancien à la cave du Sieur d’Arques, où se côtoyaient l’avancée technologique la plus pointue des chaînes d’embouteillages des vins « à bulles » et les voûtes millénaires des caves, nous avons été accueillies par les professionnels de la viticulture du pays audois, prolixes et efficaces dans leurs explications et exposés informatifs autour de leurs productions.
Nous étions vingt-huit femmes journalistes (spécialistes ou amatrices, représentant divers médias régionaux, nationaux et internationaux). Mission de notre jury : déguster et élire à l’aveugle nos trois cuvées préférées parmi les médaillés d’or 2012 de la coopération. Au-delà, l’occasion de rencontrer les femmes et les hommes de ces terres vigneronnes était humainement aussi fort intéressante.
Inspirations, émotions, séductions, passions de femmes…Nous avons goûté, nous avons choisi. Expressions…En rouge, la bouteille déshabillée de sa chaussette, était : « In Vino Erotico »* ! Surprise évocatrice, s’il en est ! En rosé, un IGP Cévennes. En blanc, un IGP Côtes de Thongue.

2013. De Limoux au Pont du Gard, le mardi 4 juin, les Coups de cœur de femmes journalistes sur les vins des vignerons coopérateurs de la région, « zoomeront » également sur les produits agro bio. Le rendez-vous est pris.

* La Blanquette de Limoux Appellation d’Origine Contrôlée depuis 1938.
*Les Coups de cœur :
– Rouge…In Vino Erotico, IGP Coteaux du Libron, 2010, un assemblage syrah merlot cabernet sauvignon haut de gamme de la cave Les Vignerons de Cers Portiragnes (34)
– Rosé…, IGP Cévennes 2011, de la cave Les Terrasses cévenoles à Saint Hippolyte du Fort (30)
Blanc… IGP Côtes de Thongue, blanc, 2010, de la cave Les Vignerons d’Alignan du Vent (34) des Vignerons d’Alignan du Vent-Neffiès est produit par une cave des plus féminines : Virginie Cabrol en est la directrice et Marie Salles, maître de chais œnologue du Domaine des Montarels

( à consommer avec modération)

Crédits photos :
Abbaye de Saint Hilaire / BL.D.

À lire aussi :

Nîmes : le Festival Flamenco avec authenticité et flamboyance

Vacances : pour voyager autrement, les guides Casterman!

le Kirghizistan : ferment du rêve occidental et terre fascinante

Les Editions du Val d’Adour, une belle aventure autour du Livre

Prague: au coeur de la vieille ville, un être passionné

Martin Kadlec: sculpteur en République tchèque


Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à