Wonder : une histoire à hauteur d’enfant

par

Par Nicolas Bodou – bscnews.fr / « Je me dis parfois que si ma tête est si grosse, c’est parce qu’elle est pleine de rêves ». John Merrick. August Pullman est un garçon presque normal, sauf qu’il est naît avec une malformation faciale très rare. Ce qui le rend unique d’une certaine façon, aux yeux des autres.

Il aime tout ce que les garçons de dix ans aiment, surtout halloween, car c’est le seul moment de l’année où il passe inaperçu. Sa famille, qui le protège depuis toujours, décide qu’il est temps pour August d’intégrer le collège, afin de suivre une scolarité normale, comme tout le monde. Mais August dérange, choque, rien ne sera facile pour cet enfant pourtant ordinaire…
Cette entrée au collège sera une épreuve pour August, il devra affronter ce qu’il fuyait depuis toujours : le regard des autres, qui peut prendre les aspects les plus violents pour ce petit homme qui ne demande qu’à vivre. Simple et touchant. R.J Palacio nous raconte cette histoire à hauteur d’enfant. Elle nous décrit avec simplicité les sentiments partagés par les enfants face à la différence. Ce comportement est à la fois tendre et d’une innocente cruauté, car les enfants sont durs entre eux. Ce parcours a l’apparence d’une quête où au bout il y a la lumière.

« Tout le monde mérite une ovation au moins une fois dans sa vie, parce que nous triomphons tous du monde ». August Pullman.

« Wonder » de R.J Palacio.
Traduit de l’américain par Juliette Lê.
420 pages – Editions Fleuve noir.

À lire aussi :

De là, on voit la mer : une variation subtile sur l’égoïsme en trompe-l’oeil

Laissez-vous tenter par les romans de janvier

Complètement cramé : Un roman idéal pour réchauffer les coeurs

Serge Joncour : un nouveau roman humble et élégant

Roman : une histoire d’intrigues et de rebondissements

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à