fbpx

Angoulême 2013 : Jul et Vuillemin évoquent le dessin de presse

par

Par Nicolas Vidal – bscnews.fr / Jul et Vuillemin ont débattu ce jour sur le dessin de presse lors d’une conférence animée par le journaliste Sébastien . Dans le décor universitaire de l’auditorium du conservatoire d’Angoulême, de nombreux festivaliers ont pris place dans les sièges rouges et moelleux de l’amphithéâtre avec une attention presque religieuse. A l’heure d’une presse qui connait des jours sombres, la place du dessin de presse est aussi préoccupante que cruciale.

Philippe Vuillemin donne d’abord la définition du dessin de presse en se démarquant de la portée politique. Il insiste sur le fait qu’il n’est pas un dessinateur politique. Il revient également sur sa carrière de dessinateur en évoquant notamment ses collaborations avec Hara Kiri et Libération. Philippe Vuillemin met aussi l’accent sur son amour pour le texte qu’il n’hésite pas à utiliser abondamment dans ses dessins.  » Pour ma part, j’aime me faire rire par les dessins et j’aime rire ».

Jul évoque, lui , l’importance du dessin de presse et revient sur ses premiers croquis de jeunesse. Il évoque également son départ récent de Charlie Hebdo après 15 ans de collaboration  » Il y a une vraie dictature de l’actualité et cela occupe l’esprit en permanence. » Il évoque les multiples collaborations et son investissement de plus en plus conséquent dans la bande dessinée. «  Ce qui m’intéresse, c’est la satire sociale quel que soit mon dessin « . Jul rejette l’idée de l’influence des anciens et d’une  » généalogie  » du dessin de presse.  » Je veux capter l’air du temps et d’une certaine esthétique « . Lorsqu’on lui pose la question de la place du dessin de presse dans les journaux, Jul évoque la multiplicité des journaux pour le nombre de dessinateurs. A propos du web, il est insatiable sur le fait que Twitter est une immense source de blagues: « Souvent je n’ai pas le temps de dessiner que la blague est déjà parue et a été partagée des milliers de fois « .
 » Concernant le dessin de presse, il n’y a aucun sujet interdit et il ne faut jamais oublier le contexte. Le jugement des gens est déterminé par la peur et cet espèce de rapport de forces. » Concernant la liberté de la presse,  » Par exemple dans l’huma, il y a pas mal de sujets interdits. J’avais proposé récemment un dessin sur le cancer d’Hugo Chavez, la rédaction l’a refusé en me rétorquant que Chavez est un héros « . Sur les sujets qui le passionnent, Jul déclare avoir un petit faible pour les bonnes âmes «De temps en temps, j’aime bien balancer des bâtons de dynamite dans une certaine idée de la bienpensance, ce genre de choses m’amuse. « 

Rencontre Jul et Philippe Vuillemin – Le dessin de presse – 2 février 2013 – Auditorium du Conservatoire d’Angoulême

A lire aussi :

Gozrade : un ouvrage historiquement et humainement passionnant

L’actu gratinée : Des primaires socialistes à la fin du monde

Libraires, indignez-vous!

Vous l’avez pensé? Galou&Blan l’ont dessiné!

Laissez votre commentaire

Il vous reste

2 articles à lire

M'abonner à