Dictionnaire dans tous les sens

par

Par Marc Emile Baronheid – bscnews.fr / Beaucoup pensent encore des dictionnaires ce que Wilde disait des chevaux : dangereux aux deux extrémités et fourbes au milieu. C’était avant qu’ils deviennent amusants ou délurés, pétillants et libérés. Au revoir tristesse ; aujourd’hui les dicos s’aiment à tout vent.

Déjà, le portrait en couverture de Monika Lewinski annonce la couleur : ceci n’est pas une bible comme les autres. Du haut de ces pages bidonnantes autant qu’encyclopédiques, quarante-cinq années d’édition et quelque soixante titres au service du sourire vous contemplent. En fait, Jean-Loup Chiflet est à la componction ce que Jeanne Calment fut à la rente viagère : un reproche sinistrement vivant. La culture du bougre est épileptique, comme dirait Jean-Philippe Smet. Ce dictionnaire va sonner le glas pour les marchands de psychotropes. Du docteur Coluche au professeur Allais, de l’injection de Blanche à la greffe de Courteline, de la rééducation pataphysique à la libération oulipienne, voici 700 pages de pintes de bon sang et la preuve que Wolinski a raison de présenter l’humour comme le plus court chemin d’un homme à un autre. Ceux et celles qui n’y figurent pas ? Des victimes de leur sens de l’humour, au nom duquel ils pardonneront à Chiflet. Mais personne ne vous absoudra si vous ne lui offrez pas cette démonstration de décapage contrôlé !

« Dictionnaire amoureux de l’humour », Jean-Loup Chiflet, Plon, 24 euros

> À lire aussi :

Dictionnaire : de Sœur Emmanuelle à Rocco Siffredi

Gilbert Sinoué : le chef-d’oeuvre qui prépare au sublime métier de vivre

Joël Egloff : un regard sensible sur le monde

Léonora Miano : une histoire des afropéens

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à