fbpx

Aimer, c’est résister

par

Par Mélina Hoffmann – bscnews.fr/ « Aimer c’est se sentir plus vulnérable et plus fort. Résister contre l’ennui, l’indifférence, résister c’est aimer. Quelque chose qui résiste en nous, qui résiste aux maux et aux mots, que l’on ne saurait dompter, tout juste apprivoiser comme un petit renard fauve, qui se sauve, qui nous sauve. (…) Aimer c’est être ému. »

Aimer c’est rêver, espérer, désespérer parfois ; désirer, comprendre, attendre, oser. Aimer c’est sentir un quand on est deux et parfois moins qu’un quand on est seul. Aimer c’est vivre hors du temps, en plein soleil ou, d’autres fois en pleine tempête quand l’amour file ou se défile. Aimer c’est voir à nouveau le monde avec ses yeux d’enfant, retrouver la magie de nos cœurs insouciants. Aimer c’est laisser s’accorder l’âme, le cœur, le corps, un sentiment intense qui nous embrase, nous dévore. Aimer c’est… tout ça, bien plus encore. Et puis aimer, c’est aussi résister. Résister aux nombreux obstacles qui menacent l’amour, tentent de le condamner ; nos doutes, nos peurs, nos déceptions, nos illusions déçues, nos rêves perdus, nos attentes trop élevées… Résister à notre envie de réécrire l’autre, de le changer. Résister au manque, à l’absence, à l’indifférence, au temps qui passe, qui lasse parfois. Ce recueil 2.0, dirigé par Franck-Olivier Laferrère, réunit les plumes de dix auteurs qui, chacun à leur manière, se sont emparés du thème « Aimer, c’est résister », le déclinant dans des styles et des tons fort différents les uns des autres. Ici, nous nous trouvons immergés dans les pensées d’une jeune fille qui s’interroge sur la notion d’héroïsme au sein de la Résistance ; là, c’est une jeune infirmière qui nous emmène dans son quotidien auprès d’handicapés moteurs et mentaux ; ailleurs, c’est une femme qui apostrophe son amant, le mettant en garde de façon satirique sur les dangers qui menacent la vie de couple, « Avant que tu deviennes méchant et con et moi triste et aride, amusons-nous encore un peu, hein. » ; ailleurs encore, une autre plume nous dresse – à la manière d’un essai – le portrait d’une femme moderne, « La Femme moderne est araignée. Sa toile va de son carnet d’adresses à son site Internet et, pourtant, elle veut cet homme qui ne veut rien. Elle désire cet homme qui, sans affect, mais en conscience aime d’amour et propose l’amitié. Tout le travail d’aimer. » Chacun des auteurs nous emmène ainsi dans un univers qui lui est propre, abordant l’amour sous un angle que l’on n’attend pas forcément, parfois avec tendresse et douceur, parfois avec humour ou dérision. Je n’ai pas été séduite par toutes les nouvelles (et je pense qu’il est difficile de l’être au vu de la variété des plumes), j’en ai abandonné certaines au bout d’une vingtaine de lignes, d’autres m’ont laissée sur ma faim, et puis je me suis régalée de quelques-unes d’entre elles que j’ai eu envie de relire. Un recueil qui vaut donc le détour, notamment de par l’expérience de lecture singulière qu’il propose grâce à la présence d’illustrations ainsi que d’une musique de fond qui nous accompagne tout au long de ces dix nouvelles. Nous sommes ainsi tour à tour surpris, enchantés, déçus, transportés, secoués, selon nos attentes et nos préférences littéraires, et finalement, on en demanderait bien encore !

Aimer c’est résister
10 auteurs contemporains / Dominique Frot /Cid Errant Prod
Vendredi 5 avril 2013 – 20h30
Salle Boby Lapointe – 34120 Pézénas
Tarifs : 13 €, 10 €, 8 €, 5 €
(En partenariat avec la Communauté de Communes des Monts d’Orb)

A découvrir aussi:

Imbéciles! Ne voyez- vous donc pas que l’humanité est en voie d’extinction?

« Le Portrait » de Pierre Assouline

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à