fbpx

Rencontres : un petit guide pédagogique sur l’art de se rencontrer

par

Par Mélina Hoffmann – bscnews.fr / « Si vous regardez votre propre vie jusqu’ici, vous verrez que chaque personne que vous avez rencontrée – sans exception – a contribué à sa façon à faire de vous ce que vous êtes aujourd’hui. » « Il n’y pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous. » disait Paul Eluard, voilà qui résume plutôt bien le message de ce livre.

Chacune de nos rencontres avec l’autre est une formidable occasion de partir à la découverte ou à la redécouverte de nous-mêmes, d’apprendre, de développer nos capacités d’écoute, de compréhension, de dépasser nos peurs, notre colère. C’est en tout cas la façon dont l’auteur nous invite à envisager nos rencontres, tant dans le domaine amoureux qu’amical, familial ou professionnel.
Il est important de garder à l’esprit que chaque personne que nous rencontrons a quelque chose à nous apporter, à nous apprendre, mais aussi que ce n’est qu’une infime partie de ce qu’elle est que nous rencontrons. Ainsi, gardons-nous de juger ou de condamner une personne dont nous ignorons l’histoire personnelle, les blessures, les angoisses, les doutes, les rêves, les efforts…, autrement dit presque tout. Souvenons-nous que derrière la colère se cache le plus souvent une peur ou une douleur. Retenons qu’à chaque instant de sa vie, chacun fait du mieux qu’il peut avec ce qu’il est.
Ce petit guide pédagogique nous invite à envisager les rencontres sous un nouvel angle afin d’en tirer tous les bénéfices possibles et d’aborder la vie avec davantage de sérénité. Car si nous ne pouvons pas changer l’autre, nous pouvons néanmoins changer nos pensées et le regard que nous portons sur lui. Nous sommes responsables de la façon dont nous décidons d’interpréter les actes et les paroles de l’autre, cet autre qui nous ramène toujours à nous-mêmes et que nous condamnons trop vite dès lors qu’il nous ramène à nos propres failles, nos propres manquements, nos angoisses les plus refoulées.
« Lorsque vous pointez votre index pour condamner, accuser et critiquer quelqu’un, vous avez tendance à oublier que trois autres doigts pointent en arrière : vers vous-même. »

> Achetez le livre de Kay Pollack « Aucune rencontre n’arrive par hasard » – Editions Jouvence chez notre partenaire FNAC.COM


À lire aussi :

Jacques Anquetil : le catalyseur du cyclisme moderne

Et si on arrêtait de râler ?

Trois ans avec le SLA

Catherine Siguret et son abécédaire du chagrin d’amour

Tintin est-il de gauche ? Astérix est-il de droite ?

Laissez votre commentaire

Il vous reste

2 articles à lire

M'abonner à