fbpx

Françoise Sagan : un chagrin immobile

par

Par Sophie Sendra – bscnews.fr / Cet ouvrage est un cadeau. Ceux qui aiment Françoise Sagan vont la retrouver ; ceux qui aiment le personnage vont la (re) voir et ceux qui ne la connaissent pas vont la découvrir magistralement « vivante ». Pascal Louvrier signe ici un livre dont l’écriture « écoute » Sagan (pour paraphraser Paul Claudel).

On croit « l’entendre » au travers de ces lignes qui retracent une vie, une œuvre. Petit secret de lecture : lorsque j’ai entamé les épreuves (avant parution), je n’ai pas regardé le nom de l’auteur, ne m’attachant ainsi qu’à l’ouvrage. Résultat : j’ai crû que l’auteur était une femme. Non pas qu’il y ait une écriture « féminine » (thème déjà évoqué dans un de mes précédents articles du Bscnews), mais Pascal Louvrier a su faire vivre « La Sagan » dans un ouvrage qu’elle aurait pu dicter. Un auteur « inspiré » au terme de cette lecture.

Sagan, un chagrin immobile, Pascal Louvrier, Éditions Hugo et Compagnie, 2012.


> Achetez ce titre en ligne chez notre partenaire Fnac.com


Le site des Editions Hugo & compagnie

À lire aussi :

Les dents de ma mère ou la dévoration maternelle

Ecologie : un ouvrage qui éclaire les consciences

Deux romans de femmes autour de l’aléa masculin

Guillotine Sèche : le récit extraordinaire de René Belbenoit

Laissez votre commentaire

Il vous reste

2 articles à lire

M'abonner à