fbpx

Paraphilia de Saffina Desforges : le roman de la machination

par

Par Emmanuelle de Boysson – bscnews.fr / Rebecca, 10 ans, enlevée depuis plusieurs jours, est retrouvée morte dans une rivière. Après autopsie, il s’avère que la petite fille a été agressée sexuellement avant d’être assassinée.

Sa mère, Claire Meadows, et son beau-père, Matthew Burford, journaliste, sont anéantis. L’inspecteur, David Pitman, est chargé de l’affaire. Il attribue au même meurtrier d’autres victimes, toutes âgées d’une dizaine d’années. Des fillettes sont enlevées près de chez elles en plein jour et retrouvées. Chaque fois, le meurtrier emporte un vêtement de sa victime, ne laisse aucun indice exploitable par les médecins légistes et dépose « dans » le corps une carte de visite indiquant son identité, « Oncle Tom ». Au Royaume-Uni, une chasse à l’homme est lancée. Une machination qui dépasse l’entendement…

Saffina Desforges, « Paraphilia ». Traduit de l’anglais par Christophe Cuq (MA Editions).

À lire aussi :

Bernhard Schlink : un romancier qui séduit et émeut

Sobibor : le témoignage de l’horreur

Delphine de Vigan : Les variations de la passion amoureuse

Fanny Salmeron : un premier roman prometteur

Comment rendre allergique à la vie à deux

Les dents de ma mère ou la dévoration maternelle

Laissez votre commentaire

Il vous reste

2 articles à lire

M'abonner à