fbpx

Dark Shadows : Tim Burton et Johnny Depp dans un show américain sensationnel

par

Par Candice Nicolas – bscnews.fr / Au XIXe siècle, Barnabas Collins (Johnny Depp), descendant d’une riche famille écossaise partie à la conquête du Nouveau Monde, se retrouve malencontreusement transformé en vampire lorsqu’il refuse les avances de sa jeune bonne, Angélique Bouchard (Eva Green).

Quelques deux siècles après le sortilège, il se réveille, projeté dans les années 70, et part à la reconquête de la fortune familiale des Collins. La demeure est en ruine et curieusement habitée par un semblant de famille dysfonctionnelle : Elizabeth (Michelle Pfeiffer), parfaite en châtelaine épuisée, son frère Roger (Jonny Lee Miler) et leurs enfants respectifs Carolyn (Chloë Grace Moretz) et le petit David (Gulliver Mc Grath), enclin à voir le fantôme de sa mère. Pour le soigner de ses hallucinations, professe à demeure le Dr Hoffman (Helen Bonham-Carter, égale à elle-même). Barnabas revient en force, bien décidé à redorer le blason de feux ses ancêtres. Pour cela, il va devoir affronter la terrible Angélique, qui règne à présent sur le village et qui est toujours aussi déterminée à le séduire.

Pour leur huitième rencontre*, Tim Burton et Johnny Depp offrent une reprise sensationnelle du show américain de la fin des années soixante . Incomparable à aucune de leur précédente collaboration, Dark Shadows reste fidèle aux ingénieuses trouvailles burtonniennes et à sa caractéristique noirceur onirique. Le réalisateur ajoute ici un côté burlesque voir caricatural inattendu, qui peut déplaire à certains, mais les décors, costumes (de Colleen Atwood, toujours excellente) et musique des années 70 vous plongent dans une tragi-comédie loufoque qui vaut le détour.

*Alice au pays des merveilles (2010) ; Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street (2007) ; Les Noces funèbres (2005) ; Charlie et la chocolaterie (2005); Sleepy Hollow (1999); Ed Wood (1994); Edward aux mains d’argent (1990)

Dark Shadows de Tim Burton (Sortie le 9 mai 2012)


À LIRE AUSSI

Tim Burton peint le pays des merveilles…

Charlize Theron : une Blanche-Neige convaincante dans un conte étonnant

Avengers : La crème des superhéros américains dans un seul film

The Hunger Games : un film cousu de fil blanc mais divertissant

Alex Hyde-White : Trois jours (d’Hamlet)

Starbuck : David Wosniak, père de 533 enfants


Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à