fbpx

Et si on arrêtait de râler ?

par

PAR MÉLINA HOFFMANN –bscnews.fr/ « A force de relever problèmes, oublis, défaillances, imperfections et autres défauts, à leur donner l’importance qu’ils n’ont pas, on leur offre l’occasion d’envahir nos existences. Et c’est la vie elle-même qui s’embrume alors du parfum de la déception et revêt la teinte morose de l’insatisfaction. Finalement, on ne devrait pousser qu’un seul râle dans la vie : le dernier.» Laurent Gounelle

Le train (encore !) en retard, le mauvais temps, le réveil qui sonne toujours trop tôt, le collègue grincheux, le coup de téléphone manqué, la queue à la caisse du supermarché, le voisin trop bruyant, l’ascenseur en panne, le week-end déjà fini, le téléphone qui ne capte pas, les embouteillages, les prix qui n’en finissent pas d’augmenter… Le nombre de raisons de râler est infini ! On peste contre tout et rien, on ronchonne pour un oui ou pour un non, on critique à tout va – pour se valoriser ou se soulager de ses propres imperfections, pour évacuer ses frustrations… En moyenne, il semblerait que nous râlions entre 20 et 70 fois par jour ! Et c’est ainsi que, sans même nous en rendre compte, nous polluons nos vies et celles de notre entourage, semant nous-mêmes les obstacles à notre propre bien-être. « Quand vous râlez, vous plantez des graines de frustration, de négativité, de jugement, de victimisation… Vous ne pouvez donc pas vous attendre à récolter dans votre vie de la sérénité, du bonheur, du respect, des réussites. » Alors, si nous arrêtions ? Si nous essayions de ne plus râler pendant 30 jours ?! Facile vous dites ? Essayez ne serait-ce que quelques heures pour commencer, et vous mesurerez rapidement la difficulté de la tâche ! C’est en tout cas le défi que s’est lancée – et qu’a réussi ! – Christine Lewicki ! Dans cet ouvrage formidablement riche en citations et réflexions censées et positives sur le bonheur et le bien-être, elle nous présente une méthode en quatre phases pour arrêter de râler en 21 jours !
Elle nous invite à changer le regard que nous portons sur le monde qui nous entoure, à relever les choses positives, toutes celles qui se passent bien, au lieu de gaspiller notre énergie à nous plaindre de ce qui ne va pas. Au fil de la lecture et des exercices que nous propose l’auteur, nous prenons conscience de toutes ces râleries intempestives qui impactent nos actions et notre qualité de vie. En effet, râler est bien souvent un prétexte pour ne pas agir, parce qu’il est plus facile de se poser en victime passive et de se plaindre plutôt que de prendre sa vie en main et se donner les moyens de changer ce qui ne nous convient pas, de devenir la personne que nous voulons être. « A tout moment on a le choix de vivre sa vie comme on le souhaite, quoi qu’il arrive. Douleurs, échecs, galères, difficultés… On peut choisir de se considérer comme une victime impuissante ou être acteur de son bonheur. On peut choisir d’être accablé, ou de se prendre en main et savourer, célébrer ce que la vie nous donne. » Un livre à mettre entre toutes les mains, qui apporte une réelle prise de conscience et peut véritablement changer la vie !! Petit à petit une sonnette d’alarme semble retentir dans notre tête à chaque râlerie dont nous sommes l’auteur ou le témoin, et on se met à râler de moins en moins ! Autre effet secondaire auquel vous échapperez difficilement : une fois lu, vous vous mettrez à offrir frénétiquement ce livre à tous vos proches et amis ! Et nul doute qu’ils vous en remercieront !

> Achetez cet ouvrage en ligne chez notre partenaire FNAC.COM

Titre: J’arrête de râler

Auteur: Christine Lewicki

Editions: Eyrolles

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à