fbpx

Gare aux vampires, ô spectateur au sang gouleyant!

par

Par Julie Cadilhacbscnews.fr/ Photos de répétition: Marc Casal Liotier/ Attention Spectateur! Gare Spectatrice! Ce spectacle est délectablement inconvenant, déborde sans cesse, fait de l’exagération sa corde majeure. De l’humour potache au Verbe qui dérange, Marion Aubert explore tous les registres et Marion Guerrero, à la robe de sirène, met en valeur, avec justesse et originalité, le singulier et brillant univers de cette jeune femme auteure-actrice.

Dès les premières notes, on en prend plein les yeux et l’on plonge dans un monde à la croisée du Rocky Horror Picture Show, du Grand-Guignol et des contes burtoniens. Sur scène, se croisent des personnages excentriques, sorte de farandole croquignolesque de cauchemars qui errent et hantent le plateau tour à tour, et les effets magiques de Benoit Dattez offrent l’illusion d’un rêve éveillé où les vampires sucent le sang à coeur joie, les assassins triturent les viscères, les princesses ont la blancheur des mortes ou les yeux des noyées et les mères sont des marâtres castratrices et folles à lier.. A la tête de cette série de personnages macabres, un chef de troupe au rire machiavélique et au magnétisme vampirisant. De quoi s’agit-il exactement? D’acteurs jouant des fantômes ou de fantômes jouant aux acteurs? peu importe! Nous sommes au théâtre et comme dirait Marion Aubert  » Il est venu le temps du théâtre d’horreur » alors jouons à avoir peur! Et comme le rire n’est jamais loin du sursaut d’effroi, on exulte au milieu de cette parenthèse délirante au pays des goules, des fantômes et des vampires. C’est l’heure des paillettes, des couleurs qui pétaradent, du sang qui gicle, de l’horreur qui dégouline et on en veut encore et encore! Alors oui, parfois, cela secoue un peu: pas de langue de bois chez Marion Aubert et il est nécessaire de ne surtout pas entendre les phrases de ses protagonistes au 1er degré! Riez que diable! Marion à la plume et Marion à la baguette, Marion mon truc en plumes et Marion au micro et quelques comédiens à l’énergie débordante, voilà une nouvelle création gouleyante qui fait rugir de nos boyaux toutes nos petites médiocrités et qui sert une mise en abîme du théâtre déjantée et impertinente dont il ne faut surtout pas se passer! Oui, précipitez-vous! Au menu, ce soir, votre ( pire?) plus beau CAUCHEMAR!!!!!

Saga des habitants du Val de Moldaviesaga

De Marion Aubert

Mise en scène: Marion Guerrero

Avec Marion Aubert, Adama Diop, Capucine Ducastelle, Philippe Fretun, Philippe Le Gall, Sabine Moindrot, Johanna Nizard, Gilles Ostrowsky.

Musique: Gaëtan Guerin

Chant: Marion Guerrero

Effets Magiques: Benoit Dattez

Du 3 au 6 avril 2012 au Théâtre des 13 Vents à Montpellier

Le 12 avril 2012 au Théâtre de l’Archipel à Perpignan

Du 24 au 26 avril 2012 au Festin, CDN de Monluçon

Les 9 et 10 janvier 2014 au Théâtre de Roanne ( 42300)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à