Un légendaire récit arabe remis au goût du jour

par
Par Jean-Marie DAVID-LEBRET (Sauramps) – Un boutiquier est émerveillé par un chanteur de rue, nain et bossu, au point de l’inviter à dîner pour qu’il se produise devant sa femme. Mais au cours du repas, le bouffon s’étouffe avec une arête de poisson. Effrayé à l’idée d’être accusé de meurtre, le marchand dépose le corps chez un médecin et s’enfuit.
S’ensuit alors une série d’aventures rocambolesques où chaque personnage, se croyant responsable de la mort du bossu, déposera le corps chez un autre villageois. Si tous se rejettent la faute, au moment du jugement, pris de scrupules, ils se déclareront tous coupables du crime.
Avec sa structure dynamique, répétitive et cumulative, ce conte-randonnée issu des Mille et une nuits, captive le lecteur. L’histoire est cocasse tout en distillant une tension dramatique que refl ètent bien les illustrations de Sébastien Mourrain. Une remise au goût du jour du légendaire récit arabe.

Le petit Bossu
de Sabine du Fay et de Sébastien Mourrain
Editions le Sorbier
Collection : Au Berceau du Monde
13,5 €

Un article proposé par Jean-Marie DAVID-LEBRET, libraire Sauramps Polymômes.
Article paru dans le PAGE DES LIBRAIRES du mois de mars. En partenariat avec Sauramps.com

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à